mercredi 17 février 2010

Monsieur le médiateur de Radio France

Monsieur,

Le côté bêtement ignare de certains chroniqueurs leur fait commettre, contre leur déontologie professionnelle bien sûr, mais sans doute en accord avec leur conscience, des discriminations qui ne sont pas acceptables. Je me réserve la possibilité selon votre réponse de saisir les instances compétentes.

Ce mercredi 17 février à 9h23, dans la chronique de M. Abider, J-C Martin s’exprime : « je ne sais pas qui va faire carême », carême qui est « désuet ».

Oh certes, l’argument de la comparaison entre communautés religieuses est à utiliser avec précaution, mais aurait-il été possible, (cela n’aurait évidemment pas été plus intelligent ni respectueux) de parler ainsi du ramadan ?

Une information sur le carême, si c’est pour le ridiculiser, cela s’appelle de la désinformation. On peut dire que les Français dans leur grande majorité ne font plus le carême. Certes. Il faudrait encore savoir ce que veut dire faire carême. Aujourd’hui, il y aura tout de même de l’ordre de quatre à huit millions de catholiques qui auront participé à une célébration des cendres, ce qui est une manière de faire carême, me semble-t-il !

Je l’accorde, ces quelques millions, ce n’est pas énorme. C’est le chiffre de la pratique régulière, hebdomadaire. Cela fait tout de même un peu de monde. Sans compter, ce que M. Martin semble ignorer, qu’il y a quelques catholiques ailleurs qu’en France.

M. Martin devrait par exemple se voir obligé de faire une chronique sur ce que c’est que faire carême aujourd’hui, et, au moins comme un ethnologue voire un entomologiste, aller lire un peu de théologie. On ne sait jamais, outre l’intérêt que l’on peut porter aux mœurs désuètes de témoins d’une société en voie de disparition, il pourrait élargir sa culture générale.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire