samedi 1 octobre 2016

François, l'Islam, les migrants et l'Europe

"Nous chrétiens, nous devrions accueillir avec affection et respect les immigrés de l’Islam qui arrivent dans nos pays, de la même manière que nous espérons et nous demandons être accueillis et respectés dans les pays de tradition islamique. Je prie et implore humblement ces pays pour qu’ils donnent la liberté aux chrétiens de célébrer leur culte et de vivre leur foi, prenant en compte la liberté dont les croyants de l’Islam jouissent dans les pays occidentaux ! Face aux épisodes de fondamentalisme violent qui nous inquiètent, l’affection envers les vrais croyants de l’Islam doit nous porter à éviter d’odieuses généralisations, parce que le véritable Islam et une adéquate interprétation du Coran s’opposent à toute violence." FRANCOIS, Evangelii gaudium 253, nov. 2013
(Il faut lire les §§ 250-258.)

"« Où est ton frère ? », la voix de son sang crie vers moi, dit Dieu. Ce n’est pas une question adressée aux autres, c’est une question adressée à moi, à toi, à chacun de nous. Ceux-ci parmi nos frères et sœurs cherchaient à sortir de situations difficiles pour trouver un peu de sérénité et de paix ; ils cherchaient un rang meilleur pour eux et pour leurs familles, mais ils ont trouvé la mort. Combien de fois ceux qui cherchent cela ne trouvent pas compréhension, ne trouvent pas accueil, ne trouvent pas solidarité ! Et leurs voix montent jusqu’à Dieu !" FRANCOIS, Homélie à Lampedusa, juil. 2013

1 commentaire:

  1. Je ne suis en rien ,croyez-le bien islamophobe et n 'assimile pas l'islam aux effroyables excès commis par certains. Néanmoins je ne peux m'empêcher d être un peu troublé lorsque François affirme ce qui est le bon islam à ses yeux^Il me semble que c'est aux musulmans eux-mêmes de le définir et à personne d'autre.
    Cela ne m'empêche nullement bien sûr et sans aucune réserve d'approuver les déclarations de François sur le sort des réfugiés

    RépondreSupprimer