samedi 19 mai 2012

Message de Benoît XVI à François Hollande.

Je n'aime pas renvoyer aux moindres actes du Pape comme si la Pythie avait révélé quelques nouvelles vérités et si les dévôts allaient une fois encore pouvoir entrer en transe.
Vous vous doutez bien que quelques lignes diplomatiques ne peuvent pas constituer une boussole, ainsi qu'on peut cependant le lire ! Foutaise.
Mais je suis étonné par ce que je vois sur le net. Vision qui n'est qu'un point de vue, nullement le résultat d'une étude. L'opposition à Hollande est réelle, notamment de la part de cathos. En soi, aucun problème. Les citoyens peuvent et doivent s'exprimer. Les cathos doivent être engagés dans les affaires de ce monde.
Mais pourquoi faut-il que cette opposition se réduise à une propagande indigne de la démocratie et de l'évangile ? De petites phrases, des allégations, rarement d'analyse. C'est sans doute l'infirmité de la toile, mais aussi de ceux qui ainsi s'en servent.
Benoît XVI a tellement été évoqué dans la campagne par un certain nombre de cathos qui se détermineraient selon son enseignement, on a tellement et stupidement parlé des soi-disant points non négociables, que je trouve amusant de diffuser le petit message diplomatique de Benoît XVI. Si allusion il y a à la morale et à la laïcité, reconnaissez qu'elle est plus que discrète par rapport aux enjeux sociaux, justice et paix, dans le pays, en Europe et dans le monde.


Le pape Benoît XVI a fait parvenir un message de félicitations à François Hollande, nouveau président de la République française, à l'occasion de sa prise de fonctions, mardi 15 mai 2012.

Son Excellence Monsieur François Hollande
Président de la République française

À l'occasion de votre investiture comme Président de la république française, je suis heureux de vous adresser mes vœux cordiaux pour l'exercice de vos hautes fonctions au service de tous vos compatriotes. Je demande à Dieu de vous assister pour que, dans le respect de ses nobles traditions morales et spirituelles, votre pays poursuive avec courage ses efforts en vue de l'édification d'une société toujours plus juste et fraternelle, ouverte sur le monde et solidaire des nations les plus pauvres. Puisse la France, au sein de l'Europe et de la communauté internationale, demeurer un facteur de paix et de solidarité active, dans la recherche du bien commun, du respect de la vie ainsi que de la dignité de chaque personne et de tous les peuples. Sur votre personne et sur tous les habitants de la France j'invoque de grand cœur l'abondance des Bénédictions divines.

Benedictus PP. XVI

On peut aller consulter la une actuelle du site de la conférence des évêques de France :

2 commentaires:

  1. Sans volonté de polémiquer, j'ai toujours été étonné que la grande majorité des catholiques soient de droite…
    Et encore plus étonné qu'un très grand nombre d'entre eux aient pu soutenir Sarkozy…
    Il est vrai que, s'agissant en général de personnes avancées en âge, ces catholiques, morts de peur, imaginent que tout homme de gauche est un franc-maçon - arrière Satan ! - , et qu'il a toujours le couteau entre les dents, n'ayant qu'un objectif dans la vie : lutter contre la religion Opium du peuple !
    les "représentations" ont la vie longue…

    Comment occulter que toutes les avancées sociales quelque peu « évangéliques »… Sont toujours venues de la gauche…

    Cela dit, je vous remercie pour ce billet...
    il faut croire que les messages du pape, même purement diplomatiques peuvent ( très occasionnellement !…) avoir du bon…

    RépondreSupprimer
  2. Merci pour ce billet!
    @AlainX, parmi les catholiques qui ont voté Sarkozy, je pense que les jeunes sont nombreux.( Retour du conservatisme).

    RépondreSupprimer